L’origine du chocolat

Fèves de cacao

L’histoire du chocolat débute il y a environ 3000 ans, en Amérique du Sud avec la découverte du cacao. Les Olmèques (peuple d’Amérique précolombienne) l’auraient alors découvert à la frontière entre la Colombie et le Venezuela et ramené au Mexique et au Guatemala, où ils vivaient. Mais les premières traces de cacao remontent seulement à 600 av J.C. avec des produits cacaotés retrouvés dans des poteries des Mayas de Cholha.

Les fèves de cacao étaient utilisées par les populations de l’ancien Mexique comme monnaie d’échange et unité de calcul. L’arbre cacaoyer était alors considéré comme « l’arbre des dieux » et était cultivé par les mayas, afin d’utiliser ses graines pour faire du troc, certains rituels ou encore des boissons aux vertus thérapeutiques.

Les espagnols découvrent le chocolat

Cabosse du cacaoyerChristophe Colomb découvre le chocolat lors de son voyage en Amérique latine. Encore ignorant de la valeur de ces grains de cacao qu’il juge trop amer, il les jette par-dessus bord.

C’est lorsqu’il débarque sur l’Ile de Guanaja en 1502 qu’il décide de rapporter la première fève de cacao en Espagne.

 

 

 

Le chocolat en Europe

Suite à cette découverte, d’autre explorateurs mettent la main sur cette fameuse graine de cacao, c’est alors que le chocolat commence à se répandre partout dans l’Europe et le monde.

La France découvre le chocolat en 1615 à Bayonne, à l’occasion du mariage d’Anne d’Autriche avec Louis XIII. Mais c’est Louis XIV et son épouse Marie-Thérèse d’Autriche qui font entrer le chocolat dans les habitudes de la cour du château de Versailles. Le chocolat est alors très à la mode mais il est encore réservé à la cour du roi. Il se consomme chaud sous forme de boisson comme le café. La marquise de Sévigné en raffole.

On pourra découvrir ses pouvoir aphrodisiaques, ses vertus mais également ses maux.

La démocratisation du chocolat

Boisson au chocolat

Au début du XIXe siècle apparaissent les premières fabriques de chocolat en Europe, avec les futurs grands noms de ce qui va devenir au milieu du siècle, une industrie chocolatière.

C’est l’effervescence totale autour de cette douceur que tout le monde s’arrache.

 

 

Le développement des cultures

Il devient rapidement nécessaire d’étendre la production de cacao pour faire face à la demande. Les cultures se développent dans toute l’Amérique du Sud, permettant de découvrir de nouvelles variétés plus productives.

Le cacao est implanté en Asie du Sud-Est, puis à Madagascar, et enfin sur la côte est de l’Afrique, aujourd’hui principal bassin de production.

En passant de la boisson à la tablette, le chocolat diversifie sa présentation et multiplie ses modes de consommation.

Le chocolat aujourd’hui

Truffes en chocolat

Aujourd’hui, une quinzaine de pays se partage la quasi-totalité de la production mondiale, avec une prédominance de la Côte d’Ivoire et du Ghana. La production est désormais divisée entre fermes familiales et grandes exploitations industrielles. Dans les années 1980, on s’oriente (d’abord en France puis dans le reste du monde) vers des chocolats moins sucrés. Afin de compenser la diminution du sucre, on recherche des cacaos aromatiques, plus fins, d’origine régionale ou de terroir.

Mathez s’inscrit dans le monde du chocolat comme un des leader de la truffe en chocolat en France. Vous voulez découvrir nos collections et notre savoir-faire chocolatier ? N’hésitez pas à parcourir notre site et nos fiches produits ou à nous contacter pour plus d’informations !